Clan Hitokiri

Soldats d'infiltration
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 composant

Aller en bas 
AuteurMessage
reminger
Conseillé
avatar

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: composant   Sam 3 Fév - 19:55

Secteur 34 selon les codes de l'armée impériale :



" Petit chaperon rouge à mère grand, petit chaperon rouge à mère grand
-Ici, mère grand, parlez petit chaperon rouge
-Ras secteur 34. Continue progression au nord-est.
-Entendu petit chaperon rouge. Over.
"



Thomson patrouillait dans le secteur à la recherche d'ennemi. A l'aide de ses jumelles intégrées couplé à un détecteur de mouvement dans son casque, il pouvait surveiller la zone tout en dormant et scruter l'horizon.
En plusieurs semaines, il n'avait pas vu âme qui vive dans cette zone. "Encore une mission pourrie" se disait-il d'ailleurs.



" Mère grand à petit chaperon rouge, mère grand à petit chaperon rouge.
- Ici petit chaperon rouge parlez mère grand.
- Vous avez une autre mission petit chaperon rouge. Je répète autre mission.
-Je confirme autre mission.
-Un appareil lunaire s'est écrasé dans votre secteur. Il transportait un objet de forme cylindrique. Récupérez le et ramenez le au QG. Cette mission est prioritaire. Confirmez petit chaperon rouge.
-Je confirme mission prioritaire. Over
"



La nuit était tombée quand il raccrocha son com-link. Il desserra les attaches entre son casque et son armure. Ce qui provoqua une légère dépressurisation: pschitt!
Il enleva son casque et le tint entre son avant bras et son torse. D'une main, il sortit son paquet de cigarette, qu'il agita avec dextérité pour en faire légèrement sortir une. Avec sa bouche, il la prit. Ensuite, il rangea son paquet et sortit son zippo (une vieille antiquité datant d'avant guerre qui valait une fortune). Enfin, il alluma sa sèche. Il souffla après avoir aspirer la fumée.

Il rassembla les éléments: un appareil lunaire, une cargaison inconnue d'importance vitale semble-t-il. Il continua de fumer pour réfléchir à ce qu'il allait faire ...



Quelques parts en zone lunaire quelques mois plus tôt.


Un homme portant l’uniforme des officiers de l’armée lunaire se tient debout face contre la vitre. Attachée à sa main par une paire de menotte, il y a une mallette noire. Il est encadré par deux hommes, habillés de tenue de combat et armés de deux ak 80. L’officier sélénite observe l’intérieur du complexe militaire au fur et à mesure que l’ascenseur le transporte vers la surface. Il regarde les techniciens et chercheurs qui s’affairent çà et là dans les allées de ce bâtiment souterrain, discutant, esquissant des sourires, marquant des signes de politesse les uns aux autres. Certains sont pressés, d’autre nonchalants.

« Capitaine H., vous êtes chargés par le haut commandement de ramener en main propre ceci à la base militaire 103L. Deux de nos meilleurs hommes vous escorterons. Il est impératif que le contenu de cette mallette soit livré en temps et en heure, il en va de notre victoire ou défaite sur ce continent. » Telles furent les phrases qu’il se remémora de l’entrevue qu’il avait eu avec le directeur du centre de recherche et un gradé de l’état major.

Soudain, l’ascenseur s’immobilisa. Et les portes s’ouvrirent. Un vent violent s’engouffra dans la cabine. Ils étaient à la surface. C’était la nuit, un ciel sombre, sans étoile et sans lune distinguables à travers les nuages. Les trois hommes se dirigèrent vers une navette de transport, qui les attendait non loin d’eux. Les pilotes étaient prêts à faire décoller l’appareil. Ils montèrent à l’intérieur par la soute. Une fois à bord les pilotes enclenchèrent les réacteurs et la navette décolla sous un vacarme assourdissant. Elle prit aussitôt la direction des airs.



Tour de contrôle de la base militaire 103L .


« Ici vaisseau de transport Cristal à base militaire de 103L, code identifiant H-2-O-C-H-4, code cargaison Trois Lambins et Un pot de Glace.
– Tour de contrôle à vaisseau de transport Cristal. Je vous ai dans mon radar. Identification correcte. Suivez le couloir X ; Y (coordonnées top secrètes) et maintenez une altitude de sécurité. On a signalé la présence de soldats impériaux dans le secteur. Bienvenu dans la zone Blue Sky.
– Roger tour de contrôle. Merci. Over.
»

Un opérateur écrit sur un bout de papier et le tend en l’air. Un autre opérateur passe derrière lui et le lui prend. Il regarde la mention et se dirige derechef vers une porte. A l’extérieur de la pièce, un homme tout vêtu de bleu avec des insignes militaires et des médailles attend. L’opérateur ouvre la porte et lui tend un papier. Il s’en empare et se déplace rapidement vers les escaliers.

Une jeep stationne en bas et démarre aussitôt une fois l’officier de liaison assis. Elle se dirige vers le quartier général de la base militaire. Le bout de papier voyage ainsi de main en main jusqu’à arriver à son destinataire.

Un général avec un grand sourire aux lèvres arrive dans une grande pièce éclairée. Il enlève son épais manteau bleu marin et sa casquette dont il se débarrasse sur une porte manteau. Il s’assied sur son fauteuil et commence à éplucher tout les bulletins et télégrammes qui sont arrivés et posés devant lui.

Il tombe sur celui du vol cristal et le lit. L’opération se déroulait comme prévu. Il s’étendit alors, posa ses pieds sur son imposant bureau. Cigare au bec, il croisa ses mains derrière sa nuque et attendit.



Vaisseau de transport Cristal.


L’un des pilotes détache son harnais et sort de son siège. C’est le copilote, qui se lève après avoir mis au courant son commandant, afin de se dégourdir les jambes. Il fait un signe de la tête au radio et appuie une main sur le bord supérieur de son siège. Il l’utilise ainsi comme soutien pour faire des flexions - extensions. Il ouvre la porte du cockpit et voit trois hommes assis non loin de la soute. Il ouvre une autre porte adjacente à celle du cockpit et en sort des plateaux repas qu’il leur distribue. Ensuite il en prend un et mange avec eux en silence. Aucun regard n’est échangé.

Il revient dans le cockpit avec deux autres plateaux qu’il passe au radio. Il reprend sa place. Il fait signe à son commandant qu’il est prêt à prendre en main l’appareil.


« Alors, comment se porte nos passagers ? dit le commandant.
-Ils ont l’air d’apprécier le voyage.
-Aucun n’a le mal de l’air ?
-Ils ont l’air de supporter le vol.
-Leur as-tu donné leur repas ?
-Ils ont l’air de l’avoir apprécié.
-Mouais, ils ont l’air de te mettre mal à l’aise.
-Commandant, ce sont deux soldats des forces spéciales et un officier avec une mallette attachée à son poignet, il y a de quoi penser que c’est une mission top – secrète. Et, nous survolons une zone non - sécurisée.
-T’en fais pas. Tout se passera bien.
»



C’est en souriant à son copilote, que le commandant du vol Cristal se saisit du plateau repas que lui tendit le radio et qu’il en profita pour faire sa pause déjeuner.



Secteur 34


Le soleil commence à se coucher. Le ciel se rosit peu à peu et devient orange puis écarlate. Bientôt, il ne subsiste plus qu’un léger point rouge à l’horizon. La nuit vient de tomber sur cette partie de la Terre. Petit à petit, un autre monde émerge : celui des noctambules. Mammifères, insectes, poissons et tout ce qui vit dans ce petit écosystème entament le premier acte d’un opéra: le maintien de la chaîne alimentaire. Il est assez rare de voir à notre époque un tel environnement préservé. La faune et la flore s’emploient à plein poumon à redonner un peu de vie dans ce petit bout de terre…

Soudainement, la symphonie de la vie s’arrête. Quelques choses de sombre tapis au fond des eaux s’anime. De nombreux cercles couleur rouge sombre apparaissent çà et là. C’est un soir de demi lune, mais le temps est couvert. Il fait trop sombre pour identifier ces « Choses ». D’ailleurs, elles se mettent en mouvement. Elles sont plusieurs et doués d’intelligence. Elles se déplace de façon organiser. Mais, elles sont étranges, terriblement surnaturelle. Elles ne laissent pas de traces, ni odeur de leur passage. Elles semblent capables de se déplacer comme si elles voyaient en plein jour.

Les nuages s’effacent peu à peu du profil de la lune et laisse filtrer un peu de lumière. Ces « Choses » ont leur forme qui s’affine progressivement, au fur et à mesure que la clarté devient de plus en plus nette. Ce sont des hommes ! Des hommes en tenue de camouflage et équipés de lunettes nocturnes ! Ils sont cinq et se déplacent vers un point précis. Ils avancent comme un seul et s’arrêtent de même pour vérifier tout bruit suspect. Peu à peu leur présence s’efface et la nature reprend son souffle. L’hymne à la vie reprend son cours. Le ciel est dégagé. La lumière lunaire diffuse partout. Sur l’épaule d’un des hommes habillés de noirs est écrit : FO en caractère gras.


Vol Cristal


« Encore deux heures de vol et nous arriverons à destination.
-Le plus tôt sera le mieux. J’ai un mauvais pressentiment.
-Un mauvais pressentiment ? Comm…
»

Une alarme sonore se met à émettre dans le cockpit. L’intérieur devient rouge par intermittence. Le radio hurle qu’ils ont été locké par quelques choses puis, il crie de nouveau. Ce sont deux missiles air-air qui sont à leur trousse. Le commandant pousse les gaz de l’appareil, il va tenter une manœuvre d’évitement ou tout du moins donner du temps aux trois hommes pour se préparer à s’éjecter de la navette. Il fait signe à son copilote de faire passer le message par intercom pour le leur dire.
Dans la soute, les hommes sont nerveux. Ils viennent d’apprendre la nouvelle. Ils se préparent à « sauter », comme on disait dans l’ancien temps. Ils bouclent leur ceinture et s’agrippent aux accoudoirs de leur siège.
Les missiles se rapprochent. La navette de transport n’est pas assez véloce pour s’échapper mais le commandant s’acharne en y mettant toutes ses forces pour cabrer l’appareil. Il tente une manœuvre de looping pour leurrer leurs « poursuivants ». La montée se fait, les deux pilotes ont leurs bras qui vont exploser sous l’effort. Le radio s’accroche à son siége.
Les soldats dans la soute sentent la pression de la poussée et leurs doigts sont crispés sur les accoudoirs. L’appareil grimpe, grimpe dans les cieux puis se cabre et commence sa course verticale ensuite se met sur le dos pour plonger… Les missiles continue leur montée passent à coté de leur cible et explose 100,00 m plus loin.
Le souffle de l’explosion provoque des turbulences dans les airs. Le vaisseau se met à vibrer de tout son être. Les pilotes ressentent cette onde de choc qui parcoure le manche de direction, passant dans leurs mains puis dans leurs bras et grimacent de douleur.
Toutes les alarmes sonnent dans le cockpit. Ils chutent. L’appareil pique vers le sol. Les gaz ont été coupés par le souffle de l’explosion. La navette est en chute libre. Le commandant et son copilote ne sont pas affolés, ils connaissent la manœuvre dans ce type de situation : ils s’affairent à remettre en marche les moteurs.
Un à un, ils refont les étapes d’allumages et la fusée repart. Mais…Une explosion… La navette a été touchée de plein fouet par un autre missile. L’impact se fit dans la soute. Elle se retrouve en deux morceaux : Le cockpit qui descend de son côté et… et…ce qui reste de l’arrière. Les débris tombent du ciel, et parmi eux, une mallette, qui finit sa course dans les marais.



Epilogue :



C’est ainsi que le lieutenant colonel Thomson retrouva la mallette dans les marais. C’est ainsi qu’il ne sut jamais comment elle fut arrivée ici. Aucun rapport relatant ce fait ne fut consigné par l’état-major lunaire, non pas que ce fut top secret mais le document resta archivé un long moment dans les sous-sols d’un Q.G. lunaire que les impériaux avaient pris d’assaut éliminant parmi les personnes présentes, à cet instant précis, les seules qui aient été informés pour le vol cristal. Et il aura fallu attendre le travail zélé d’un officier de l’armée sino-russe, qui descendit fouiller les étages inférieurs de ce bâtiment, pour retrouver le document. Quand aux soldats de la F.O., ils ne surent jamais ce qu’ils avaient interceptés ce jour-là.




Fin de l'histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reminger
Conseillé
avatar

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: composant   Lun 19 Fév - 12:59

RP chronique composant maj et posté en cnn premiere page topic les betes.

On verra si ca rapporte un point KGB vu mon retard ^^

+++

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calif1
Cuve man
avatar

Nombre de messages : 1067
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: composant   Lun 19 Fév - 14:13

Les alliés s'etait emparé de la mine 4 depuis quelques heure
notre mission etait de proteger le qg12 des attaques alliés car centre strategique de la resisantance de l'empire.
Les HIT se mirent en position et attendire de pieds ferme les nouveaux arrivant cependant contre tt attentes des PG et certains Jiwa arriverent et dechirerent nos armure et firent coulé notre sang. Cependant a notre grande stupeur , ceux ci ne finirent pas les premieres cible. C'est ainsi que sorti des buissons environnant une bete majestueuse sortis des ombre et se dirigea d'un pas la et sur de sa garde raproché vers ses futurs vitimes. Celle ci lacera le coup des maleureux agonisant la couvrant de notre sang. Nous la rendions plus fort a chaque goute de notre sang perdu mais rien n'etait possible pour nous elle etait trop forte et sa garde tuez ttout ce qui bougez. Finalement dans cette lugubre fin de soiré de nombreux HIT tombere 5 au total dont 54de la patte de la bete allié. Finalement , au bout de cette sanglante soirée celle ci s'en allat d'un aire imperieux plsu forte que jamais et gaver de notre substance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reminger
Conseillé
avatar

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: composant   Mar 27 Fév - 19:14

Voila ce qui a été écrit sur nous pour le rp de la bête:


Code:
Chronique 1 (auteur: kery):

Alentours de Malvernia

Une ombre se profile dans la nuit noire sans étoiles. Des bruits de pas légers, et un autre son assez étrange, comme un halètement sourd.

Deux hommes suivis d’une ombre avance silencieusement dans les sous-bois des alentours de Malvernia.

Soudain, l’un deux aperçoit un uniforme rouge se déplaçant dans la pénombre. D’une main il allume son double sabre laser, celui-ci illuminant son visage et son matricule : A-JIWA-50.

Le maréchal Kery en personne accompagné de Jacques Mesrines s’approchèrent du soldat, jusqu’à ce qu’ils distingue clairement son matricule : E-HIT-25652.

Soudain, avec fracas, les deux compères se ruent sur le malheureux soldat impérial ne pouvant résister avec son arme automatique légère. Les coups de double sabre laser pleuvent, et le soldat impérial perd son sang de multiples blessures…

L’impérial est recroquevillé sur le sol, un masque de douleur figé sur son faciès. Soudain il tressaille, et son visage cesse d’exprimer la douleur mais il exprime désormais une terreur folle. Il ne peut bouger, et Jivéhix, la bête accompagnant le maréchal partout s’approche, grognant, soufflant et haletant.

Soudain, Kery émet un léger sifflement, la bête regarde sa future victime. La future victime regarde la bête. La scène semble figée.

Puis la bête saute brusquement sur sa victime et l’achève, laissant un corps en charpie sur le sol.

Kery, debout derrière la bête souriait devant l’œuvre de sa protégée…




Code:
Chronique 2 (auteur: kery):

Alentours de Malvernia :

Jivéhix, la bête accompagnant Kery partout venait à peine de finir de digérer sa dernière victime…

Les frondaisons s’éclaircissaient de plus en plus, au fur et à mesure que Kery, Jacques Mesrines et sa bête s’approchaient des faubourgs de Malvernia.

Les deux hommes s’avançaient discrètement, en tenue de camouflage alliée. Chacun d’eux avait la main sur le manche de leur double sabre laser, prêt à l’allumer à tout moment.

Le chemin jusqu’à la périphérie de Malvernia semblait dégagé, rien n’était à signaler.

Les deux hommes et l’animal continuèrent leur chemin à une cadence accélérée.

Soudain, au détour d’un chemin Kery s’arrête brusquement, et dit d’une voix saccadée et haletante à son compagnon de se planquer.

Un soldat impérial, du nom de Rhadamante, matricule 1539 se tenait assis, là, en train d’astiquer son fusil d’assaut Famas X1C.

Il ne remarquait rien, trop occupé à prendre soin de son arme.

Soudain, un léger bruissement de feuille se fait entendre. Il tend l’oreille, se retourne brusquement, et arme son fusil.

Rien ne bouge plus, il pense certainement que ses nerfs mis à vif par la tension de la guerre lui jouent des tours.

Soudain, le bruissement se fait entendre de nouveau, il se lève d’un bon et tire une rafale dans les frondaisons. C’est à ce moment qu’il entendit le bruit caractéristique d’une arme laser que l’on allume.

La peur au ventre, il fonce à l’opposé de là où il a entendu le bruissement. Il tombe nez à nez avec Jacques Mesrines.

Il ne peut résister et quelques secondes plus tard, il se retrouvé étalé dans une flaque de sang, son propre sang, respirant faiblement.

Kery fit retentir son sifflement si caractéristique ordonnant à la bête de charger. Rhadamante n’était plus.



Code:

Chronique 3 (auteur:@surmen  (A-FSF-583) son binome:Nuhad@  (A-JIWA-585)):

Loo (E-HIT-18489), le 15/02/2007


Jivéhix:- woauhouuuuuuuuuu!
Kery:- chut le cleps bordel, on va se faire repérer, je sais que tu as la dalle mais attend un peu tu veux !

Jivéhix faisait les yeux en remuant, Kery été exaspéré de voir que l’arme ultime était un clébard qui aboyait tout le temps.
Le fabuleux binôme avança dans la forêt non-loin de la mine 4. Kery s’arrêta à la lisière de la forêt, il sortit ses jumelles que Frost avait taggué de symbole satanique.
Il aperçut 2 impériaux qui avançaient vers la mine
Kery regarda Jivéhix qui remuait la queue, puis eu un sourire machiavélique.
Il courut plus loin dans la forêt, et commença à installer un piège, appelé dans le jargon, le « piège qui fait CraC….boum »

Pour les archives alliées, Gh fit un magnifique schéma de la situation :



Effectivement, Kery creusa un trou sur une route, il recouvrit celui-ci de feuille puis de terre afin de la camoufler.
Il courut ensuite a l’intersection et balança une pierre, la réaction de 2 globs ne se fit pas attendre.


Glob1 Bad c’est quoi ce bruit ?
Glob2 Bad Je ne sais pas, séparons-nous en 2 groupes de 1 pour fouiller !

Le glob n°1 prit la route, que Kery avait piégé, il avança prudemment, mais ne se rendit pas compte que le piège du trou était présent.
Il marcha finalement en plein dans le piège et tomba dans le trou, Kery lâcha ainsi Jivéhix qui y sauta aussi.

Après 15mn de crie et de bruit de chaire déchirée, Jivéhix ressortit du trou, il s’approcha de Kery et cracha la plaque du soldat, seul rescapé du festin.


Kery Bad «Loo E-HIT-18489 », pas de chance pour lui, espérons pour le prochain qu’il regardera ou il pose ces pieds »




Code:
Chronique 4 (auteur: kery):

15 Fevrier 6h58

Puce intelligente de la bête.
Phase de test : Influx nerveux numéro 11
Localisation de l'influx : Jonction neuro musculaire B-92



La bête reçut sa nouvelle mission par l'intermédiaire de sa puce intégrée directement par le service stratégique de l'Alliance Terrestre.
L'ordre du jour etait de s'attaquer a une compagnie entière : les HIT.

La bête était parfaitement préparée et le combat ne devrait durer que 24h.

Elle arriva de face, sûre de sa force et de son endurance.
Dans la mélée, un combat spécial l'opposa au soldat du Grand Empire Erenion.
En effet celui ci s'etait échappé lorsque la bête pris l'ascendant pendant la bataille, la bête le repéra au loin sur la route du camp militaire avancé du Grand Empire de Nairobi.
Aussitot son instinct primaire la rattrapa et elle se lança a la poursuite du soldat en fuite. Ses nouveaux implants de devellopement musculaire intensif lui permirent de le rattraper en moins d'une minute.

Le soldat Erenion se retourna, tira mais le destin etait déja tracé. La bête lui bondit dessus et l'acheva d'un coup de griffes meurtrier en plein thorax.
Elle trempa ensuite son doigt dans la mare de sang et écrit au sol le matricule du soldat "E-HIT-25653"


Donc, en définitive, vos morts en moins de 24h ont été écrites en trois parties pour faire plus de RP.

Je vous le répète, écrivez moi vos rp ici que je les corrige et qu'on leur réponde face à cette supercherie (ils en font plein pour gagner du point dans l'animation).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reminger
Conseillé
avatar

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: composant   Mar 27 Fév - 19:23

Voila ta version Varial que j'ai corrigé. Tu me dis si ca te va et tu postes dans le forum comien topic les betes et dans le forum du GE topic animation:


+/+ Secteur Espilion QG12 : affectation de défense de la HitOkiri +/+

Le vent soufflait fort en cette fin d'après midi et les soldats de la HIT essayaient de protéger leur visage contre les violentes rafale de poussière et de débris de végétaux, qui venaient directement des sous-bois avoisinants. Quelques un de ces hommes tentaient d’installer des abris. D’autres passaient la zone au crible avec leurs détecteurs, alors que leur colonel analysait tranquillement des données reçues quelques heures plus tôt.

Code:
Ecran com-link :

Connexion en cours ...
Problème de connexion…
Veuillez vérifier votre antenne satellite…

Le colonel semblait perplexe et fronçait des sourcils, il tapotait même son appareil. C’est alors que son compagnon de toujours, Varial, se leva et alla donner quelques coups sur l'antenne relais, à l’aide de son pied.

Code:
Ecran com-link :

Connexion établie...
Transmission des données….

Le colonel Rhadamante leva sa tête et lui fit un signe de remerciement avec un clin d’œil et un sourire.

Code:
Ecran com-link :

Position confirmée : Secteur Espilion…
Données de l’armée sur le secteur : Aucune présence ennemie repérée...
Données satellite sur le secteur…
Relevé géostationnaire de votre position en cours...

Quelques minutes plus tard…

Code:

Ecran Com-link

Activités ennemies détectées!
Données visuelles en cours…
Relevées de leur position en cours…

La carte s’afficha, puis un secteur apparut et enfin, un lieu clignota.

« Et merde la mine 4 ! Dit Rhadamante:
-Colonel? Demanda Varial
-En position de combat! Ordonna Rhadamante »

La moitié des HIT se bougea et prit place dans ses abris : ils se préparèrent à défendre leur position. L’ennemi était là. Ils l’attendirent alors de pieds fermes, à travers leur viseur, leur doigt sur la gâchette.

Une heure s'écoula mais rien ne se passa.


« Nous sommes dans le brouillard total! Nous ne savons toujours pas où ils sont. Et toujours pas de nouvelle du groupe 1.». Rumina Rhadamante et il ajouta : « Ce calme m'inquiète vraiment... Il m’indispose même… ».

Varial se porta en avant et proposa : « Si personne n'y va, j’y vais ».
« Non, nous irons ensemble. » répondit son chef.

La radio grésilla alors : «Ici groupe 1, ennemis en visu à la mine 4, transmission des donnés, over ». Rhadamante reconnu cette voix et sortit son appareil. « Tiens donc... il n'y a pas l’air d’avoir grand monde sur place » pensa-t-il en regardant l’écran. « Très bien !!! Varial, Calif1 en avant pour la mine 4 !! Passez devant !! Umbre et Loo vous nous suivez en soutien. » Cria-t-il, jetant un regard dans leur direction dans le même temps.
Les deux soldats suivis du colonel partirent en direction de la mine 4, poursuivis par Umbre et Loo, qui venaient à peine de déposer leur barda.

Le chemin était calme et la nuit commençait à tomber. Rhadamante finit par s'arrêter à quelque pas, près de l’un de ses hommes, qui scrutait à la jumelle le secteur. Ils avaient rejoint le groupe 1 après une longue marche. Mort de fatigue, il se posa sur le bord de la route. Il sortit sa pelle et commença à creuser « son trou », comme on disait dans les rangs. Quand il eût fini, il passa ses dernières consignes pour les tours de gardes et s’installa dedans.

La nuit semblait se passer tranquillement lorsqu’un bruit effroyable sortit du sommeil le colonel. Derrière lui se tenait le maréchal de l'alliance terrestre, portant un double sabre laser. Et derrière encore, une chose difforme ou plutôt aux formes diffuses… Une sorte de bête aux griffes acérées… Elle commençait à dévorer quelques choses… NON !!!!!! C’était ses soldats au sol !!! Certains d’entre eux étaient encore en vie...Ils criaient même à l’aide… Face à tant d’horreur, il resta pétrifié, sans réaction, ni même une réflexion.

Puis, la panique fit place à la rage. Il bondit en arrière esquivant de justesse le coup porté par le Maréchal. Il prit alors son paquetage devant lui et se précipita hors de son abri. Il commença par s’armer et sortit sa radio.


« Ici, Rhadamante !!! A tout soldat de la HIT !!! Aux armes !!! Rendez vous au point indiqué sur vos com-link!!! »

Rhadamante se retourna pour prévenir Varial du danger. Mais malheureusement le maréchal kery n'était pas venu seul. Le combat était déjà engagé depuis quelques minutes. Les ombres défilaient à travers les lueurs des torches et des doubles sabres laser ennemis. Elles dansaient autour de ses « feux » et des hommes mêmes. Tous engagés dans un ballet morbide, les hommes de la HIT et leur agresseur se battaient dans une cohue indescriptible. Il n’était pas possible de distinguer qui appartenait à tel ou tel camps.

Soudain, le colonel Rhadamante remarqua Varial au milieu de la mêlée, qui sembla lui crier quelque chose, mais il ne put l’entendre. D’ailleurs, il n’y avait plus aucun son autour de lui. Ce qui lui parut étrange. Il sentit alors un arrière goût de sang dans sa bouche. Il resta debout pendant quelques secondes ne réalisant pas ce qui lui arrivait.

Ce fut une vive brûlure qui le ramena à la réalité. Un sabre laser sortie de nulle part avait commencé son œuvre : elle lui avait d’abord taillader son armure et finit par la perforer.

Il tenta de se défendre et de riposter avec son famas. Mais à cette distance, c’était sans espoir. Il fut désarmé puis immobilisé.

Mis à terre, il leva la tête et vit ses hommes se diriger vers lui et lui crier quelques choses qu’il n’entendit pas, encore une fois. Le temps semblait suspendu. Il vit Varial et Umbre pointer leurs armes dans sa direction. Ils tirèrent sur quelque chose autour de lui, quelque chose dont il ne pouvait voir que l’ombre sur le sol. Des ombres d’ailleurs, des ombres diffuses…

Puis, il vit Varial qui mordit la poussière après avoir vider son premier chargeur, suivi de Umbre. Ils les virent tomber un par un, l’un après l’autre, le visage plein de hargne et de rage, le visage exprimant la lutte jusqu’à la fin. Ils les virent se débattre contre des silhouettes fantomatiques…

Finalement, Rhadamante se décida à rassembler dans un dernier effort ses forces et réussit à se dégager de cette emprise étrangère et inconnue. Quand il fut debout, il entendit un rugissement. Il se retourna avec calme et vit la bête, se tenant majestueusement face à lui. Il n’eût pas le temps de se trouver une arme : Elle lui sauta dessus. Ses griffes le lacérèrent et lui firent atrocement mal, mais il ne cria pas. Il se débattit contre elle. Malheureusement, la garde du maréchal fut sans appel et il mourut transpercé par de nombreux sabres lasers, achevant ainsi le travail de la bête qui pût alors se repaître de son cadavre.

En une nuit, quelques vaillants soldats de la HIT furent vaincus dans un assaut ennemi.
Trois furent dévorés sur place par un monstre inconnu. Par chance, quelques survivants réussirent à rejoindre un QG.


+++

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reminger
Conseillé
avatar

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: composant   Mer 28 Fév - 0:01

[HRP] la version sur notre forum GE est différente: les balises center ne fonctionnent pas. Sinon, je dois attendre avant de poster sur CNN ^^
Y a des jours je m'épate xD
[/HRP]





Rapport transmis à l’Etat-major Impérial, daté du 16/02/2007 :

Compagnie : Hitokiri

Nom: Lieutenant Colonel Thomson


Résumé de la situation :


Nous avons rencontré pour la première fois la nouvelle arme alliée (nom de code :Karl Leye Viiis) au QG 12. Nous avons été surpris dans la nuit par un assaut allié. Notre compagnie a subi des pertes (4) mais le QG est resté dans le territoire du Grand Empire. Cependant, au lieu de poursuivre leur attaque, les soldats de l’Alliance Terrestre ont disparu. Ils ont d’après nos reconnaissances dans le secteur, pris la fuite, par le réseau de transport de la mine 4.


Détails des pertes de la compagnie HIT :

Colonel Rhadamante, matricule : (E-HIT-1539)
Lieutenant Loo, matricule : (E-HIT-18489)
Lieutenant Umbre, matricule : (E-HIT-18488)
sergent chef Erenion, matricule : (E-HIT-25653)
sergent chef Icom50, matricule : (E-HIT-25652)



Annexe:


Fiche de la créature alliée:


photo satellite de la nouvelle arme alliée :




-Nom de code : Karl Leye Viiis
-Classe : inconnue
-Ordre : carnivore
-Famille : félidé ?
-Morphologie :

Taille : 2,1 - 3,5 m (estimation)
Hauteur : 1,0 - 1,2 m (estimation)
Poids : 120 à 250 kg (estimation)
Longévité : inconnue

-Généralité :

Il a été difficile de savoir d’après les témoignages si la bête présentait un pelage gris argenté ou était de forme éthérée ; d’où les difficultés pour classer en tant qu’être vivant (animal) ou autre. Tous cependant témoignent de sa couleur comme étant grise argentée. Elle possède de grosses pattes pourvues de griffes. Ces griffes notamment sont extrêmement dangereuses et extrêmement résistantes. Elles sont capables de perforer les armures de type standard.
La chose présente d’ailleurs une musculature impressionnante lui permettant de bondir et de courir plus vite. Il a souvent été observé qu’elle se déplaçait rapidement et avec une agilité déconcertante avant, durant et après l’assaut allié sur notre campement. Cependant, est ce que le terrain lui pose des problèmes ? Cela reste à vérifier.
Des survivants ont raconté l’avoir vu manger des soldats à moitié mort. Elle ne semble pas nécrophage mais bien carnivore.
D’autres ont rapporté avoir vu le Maréchal non loin d’elle et obéir à ses ordres : Ils auraient vu un geste de sa main pointé dans une direction. La chose se serait tout de suite exécutée pour aller dans la même direction. Mais, aucun d’entre eux n’auraient entendu le son d’un mot. Il est à penser que le contrôle serait de type télépathique.
Quand à sa résistance aux armes, personne n’a été capable de confirmer ou d’infirmer que nos balles ou lames en métal (ou laser) étaient efficaces contre elle. Cela n’a pas été confirmé par ceux qui sont revenus de la salle de clonage (traumatisme ?).


Remarques :

Nous recommandons à ce qu’un rapport soit fait et transmis aux autres compagnies impériales afin de les prévenir du réel danger que représente cette nouvelle arme.
Nous recommandons également l’ouverture d’une étude plus détaillée de cette créature.
Et si un jour, les armées du Grand Empire arrive à l’abattre, nous recommandons vivement une autopsie de cette chose afin d’en apprendre davantage.




Signature : *Signature graphologique du Lieutenant Colonel Thomson*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: composant   

Revenir en haut Aller en bas
 
composant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste noire des composants chimiques
» L'urine
» l'eau de mer
» St hubert 41
» Les brillantines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan Hitokiri :: RP :: RP front COM-
Sauter vers: